Cas de covid-19 dans le milieu scolaire : des classes fermées quelques jours après les rentrées !

Le jeudi 2 septembre était la rentrée scolaire dans toutes les contrées de la République française. À peine, la rentrée débutée et près d’une vingtaine de classes refusent déjà l’accès aux écoliers ; et pour cause, la détection de nombreux cas positifs au Covid-19, selon le directeur de l’Agence régionale de santé.

Une semaine de fermeture des classes

En moins d’une semaine après la reprise de la classe, la flambée des cas de covid-19 tant redoutée par les autorités semble se confirmer. Dans le Vaucluse, c’est à peu près une vingtaine de classes qui ont dû fermer leur porte. En effet, un dispositif sanitaire de niveau 2 mis en place par le ministère de l’Éducation nationale avait déjà prévu que chaque fois qu’un élève est testé positif au coronavirus dans une école, celle-ci doit être fermée.

« En maternelle ou en élémentaire, lorsqu’il y a un cas positif, la classe doit fermer », a rappelé le directeur de l’agence Régionale de Santé, Loïc Souriau. C’est l’application de ce protocole sanitaire qui a conduit à la fermeture de nombreuses classes dans ce département français après que des cas confirmés au coronavirus aient été détectés.

Il faut aussi noter qu’à Marseille, environ 42 classes parmi les écoles élémentaires et maternelles ont été fermées sur les 3.500 que compte la ville. La situation s’empire et ce chiffre serait à la hausse selon le point dressé par l’académie d’Aix-Marseille, ce mardi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marie Gold (@gjksckirdikvdr)

Isolement et retour après test

Les écoles fermées pourront rouvrir leurs portes après sept jours. C’est le contenu du protocole sanitaire qui l’a prévu. Mais les élèves concernés devront présenter un test négatif avant de pouvoir retourner en classe pour suivre les leçons.

Contrairement aux écoles élémentaires et maternelles où le protocole exige la fermeture systématique des classes lorsque des cas positifs auraient été ciblés, la procédure est toute autre dans les lycées et collèges. La consigne dans ces établissements est de renvoyer chez eux les élèves non vaccinés à la détection d’un cas positif. Dans un tel schéma, seuls les élèves vaccinés seront habiletés à suivre les cours en présentiel pendant que les autres seront en isolement pendant 7 jours.

Par ailleurs, il convient de noter que cette situation déjà envisagée apporte plus de peur que de mal. La situation de la pandémie du coronavirus, pour l’instant, n’a pas encore échappé à la vigilance des autorités sanitaires sur le plan global comme académique.

Dans les collèges et lycées, des mesures idoines sont prévues pour endiguer le mal le mieux possible. Des plans de vaccination y seront déployés pour immuniser au maximum les élèves. Il est possible même d’en arriver à une obligation vaccinale vu que les enfants constituent l’un des mobiles de propagation du virus.

Dans ce sens, le directeur de l’agence régionale s’est montré rassurant en indiquant que le taux d’incidence baisse véritablement. « Nous sommes à un plateau qui reste élevé, autour de 140 patients pour corvidé en Vaucluse, parce qu’il y a toujours un écart entre la baisse du taux d’incidence et la répercussion sur la baisse d’hospitalisations. Donc on peut espérer que les situations baissent à partir de la mi-septembre », a expliqué Loïc Soria.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Cas de covid-19 dans le milieu scolaire : des classes fermées quelques jours après les rentrées !